[RP] Signez en bas, per grat !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Mar 21 Fév 2012 - 18:54

Le temps était venu. Alors que l'annonce de la mort de la Reyne Male Mort réjouissait le coeur des de Talleyrand, une des brebis de la famille, la dernière adoptée, rongeait son mécontentement : la vipère avait choisi un si mauvais jour pour mourir que le Grand Deuil remettait à plus tard la cérémonie du mariage. Qu'à cela ne tienne, le programme n'avait pas changé : aujourd'hui, c'était dictée. Sur une table apprêtée pour l'occasion, régnaient en maitre l'encrier et sa plume, l’écritoire et son parchemin. Sur ce dernier, on avait déjà enluminer les blasons des deux futurs époux, pour gagner un peu de temps. Car ce qui se tramait à Crussol était, certes une dictée, mais des plus officielles : il faudrait tracer les lignes du contrat de mariage qui unirait les deux parties.
Pour la peine, la jeune femme avait ré-intégré Crussol le temps des négociations, ne sachant pas combien de temps cela prenait habituellement. Ce n'était certes qu'une formalité, mais... Avec les interlocuteurs qui allaient être en présence, on ne pouvait pas savoir. Tous les acteurs utiles, d'ailleurs, avaient été conviés : le père de la future épouse, les témoins du couple, la première fille d'Adrien. Et les fiancés.

Ayena, sirotant un verre de vin de Saint Peray assise sur un petit fauteuil rembourré n'attendait plus que les fameux protagonistes. Pourvu que tout cela se passe bien ! Malgré elle, la jeune femme s'inquiétait de voir tout ce petit monde se rencontrer aujourd'hui pour la première fois.


[Per grat : s'il vous plait, enfin, je crois]
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Aimelina le Mar 21 Fév 2012 - 19:39

Aimelina accourut sitôt le courrier reçu ; non sans quelque inquiétude : Ayena l'avait considérée comme une sommité héraldique, alors que seul un généalogiste pourrait entériner ce contrat ! Mais enfin, il serait temps de le transmettre plus tard aux gratte-papier de Saint-Antoine le Petit !
Pour l'heure elle arriva, dans l'une de ses rares robes d'hiver - fichue garde-robe, fichues dettes ! - et se fit introduite aux maîtres des lieux. Et c'est auprès d'une Alquines décontractée (en apparences, en tout cas, dans son fauteuil... à moins que l'alcool ne fût pour se donner du courage ?) qu'elle arriva.


-« Adissiatz, Ayena ! »
avatar
Aimelina

Messages : 83
Date d'inscription : 19/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Charles le Mer 22 Fév 2012 - 19:01

Charles logeait à Crussol dans des appartements aménagés pour la circonstance, il était en train de se délasser dans un bon bain chaud dans la salle des étuves quand un homme à la livrée de la baronnie vint déranger le duc dans ses ablutions pour lui remettre un pli. Le duc tendit la main tout en grognant.

- Donne et file.

Un scel brisé, une lecture rapide et un ordre sec.

- MES GENS ! Qu'on me prépare !

Après une demie heure de préparation le duc de Piémont arpenta les couloirs du castel et se dirigea vers le salon où l'on avait indiqué la présence de sa fille. Une porte s'ouvre, un père qui apparait.

- Bonjorn meu Filha, cossi va ?

Charles se baissa pour embrasser le front de sa fille, puis se tourna vers la demoiselle.


- Bonjorn donaisèla, Charles de Talleyrand, pour vous servir.

_________________
avatar
Charles

Messages : 35
Date d'inscription : 15/02/2012
Localisation : Montpelhièr
Rang de noblesse : Duc de Piémont

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Mer 22 Fév 2012 - 20:19

D'Alquines n'était pas décontractée et la légère moue qu'elle fit à son amie lorsqu'elle entra le lui signifia; Malgré tout, Ayena se leva pour accueillir Aimelina.

- Adissiatz ! Bien heureuse que vous ayez pu vous libérer.

Sous entendu : "j'avais besoin de votre présence pour m'apaiser un chouya". Car si elle avait invoqué le savoir héraldique de Bras-Plus-Court, la Demoiselle avait surtout pris la première excuse pour être entourée d'âmes compréhensives.
Sur ce, le Grand Charles, le père d'Ayena entra avec fougue, ce qui dérida la future mariée : elle se plaisait à le voir s’acclimater au Lengadoc et à faire de ce chastel une de ses résidences. L'entendre parler occitan avec un aussi mauvais accent qu'elle la fit fondre.


- Bonjorn, meuh paire !

Et faisant un geste vers Aimelina, elle présenta :

- Voici mon témoin, la Vicomtessa Aimelina de Siarr.

Et à l'inverse :

- Très chère, mon père adoptif, Charles de Talleyrand. Il est venu de Savoie tout exprès.

La jeune femme éluda le nom des terres, faute de ne pas être certaine de pouvoir correctement les réciter, d'un coté comme de l'autre. Mais, sûr, avec le caractère de ces deux là, la réunion promettait d'être intéressante.
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Invité le Mer 22 Fév 2012 - 20:53

Ils étaient en Languedoc depuis la veille seulement. La baronne avait souhaité voyager de nuit pour rejoindre les terres de Crussol plus rapidement, mais son époux et ses dames lui avaient recommandé de se reposer et d’attendre le lendemain pour voyager de nouveau, dans le carrosse, pour ne pas qu’elle ne se fatigue.

[Le lendemain]

Liloïe :
Bérot, fais sceller deux chevaux s’il te plait. Je ne veux pas manquer le rendez-vous. Bien-sûr, tu m’accompagnes. Nous irons bien plus vite ainsi qu’en voiture.

Bérot : Mais, Madame, si le Baron vous entendait… Ce n’est pas bon pour votre enfant, vous le savez.

Liloïe : Laisse mon époux en dehors de cela, fais juste sceller les chevaux, nous partons sur le champ !

[A Crussol]

La noble et le garde du corps s’étaient ensuite présentés aux différents gardes, et on les avait laissés entrer dans l’enceinte de la bâtisse.

[Derrière les portes de ladite salle]


Bérot, tu viens avec moi. Je ne veux pas rester seule. De plus, à part père, je ne connaîtrais probablement personne.

Le garde personnel hocha positivement la tête, puis ils entrèrent. La baronne devant, Bérot derrière.

Liloïe se trouva donc face à trois personnes, ne sachant ni l’identité de la première, ni celle de la deuxième, et encore moins celle de la troisième. Elle lâcha donc un faible «
Adissiatz », faible, mais tout de même auditif.

Bérot, quant à lui, fit un nouveau signe de la tête, mais cette fois-ci, en guise de salutations. Il se plaça ensuite, contre un mur, regardant sa jeune maîtresse dont le ventre s’arrondissait peu à peu.



Dernière édition par Liloïe le Mer 22 Fév 2012 - 23:52, édité 1 fois (Raison : Faute de frappe)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Adrien Desage le Mer 22 Fév 2012 - 21:36

Et le coms du Languedoc se trouvait présentement en habit de chasse. Il y avait consacré sa matinée entière. En effet, c'était la première fois qu'il revenait sur la montagne de Crussol depuis le début de son mandat comtal. Les prairies sèches d'altitude, les vallées rocailleuses, les rivières agitées, les forêts de sapins et de chênes verts, tout cela lui avait manqué. La mer avait son charme, qu'Adrien Desage ne trouvait pas plus attirant que la forêt et la montagne.
Il s'était rapidement lavé avant le repas et s'en était allé faire le tour de ses écuries. La perspective du départ à Montpellier le lendemain lui faisait mettre à profit au maximum son court séjour vivarois.

Adrien entra à son tour dans la salle à l'heure du rendez-vous. Il se trouvait donc en habit simple de chasse, et avec une mise peu travaillée. Il salua d'abprd respectueusement le duc du Piémont, son invité, qu'il trouva en premier devant lui:


"Votre Grâce, bonjorn. J'espère que votre séjour à Crussol vous sied parfaitement. Du reste, n'hésitez absolument pas à me faire savoir si quelqonque dérangement vous était causé."

Puis il trouva sa fille Liloïe. Elle qu'il n'avait plus vu depuis des mois. Une sorte de mélange d'émotions diverses, opposées, firent un éclat particulier dans ses yeux. Mais à quoique l'on puisse faire, un père reste toujours un père, quels que puissent être les reproches qu'il puisse avoir à faire à son enfant. Aussi, avec un sourire bientôt parfaitement attendrit, il saisit la jeune femme par les épaules et l'attira contre lui:

"Liloïe..." Il l'embrassa chaleureusement sur les deux joues et continua, non sans émotion dans la voix:

"Mordious, tu m'as manqué... mais laisse moi saluer tout le monde, tu t'asseoiras à mes côtés ensuite, et tu me diras comment est ta vie là bas, en Béarn!"

Adrien n'avait pas remarqué la légère courbure que prenait le ventre de sa fille. Pas encore en tout cas. Ce fut sans doute heureux car la chose l'aurait grandement troublé. Il salua donc ensuite respectueusement Aimelina:

"Bonjorn Vescomtessa. Avez-vous fait bon voyage?" Il avait prit l'habitude familière au conseil, d'appeler la jeune femme par son prénom. C'était dans la forme de franchise qu'avait l'Hibou, un signe de l'affection qu'il lui portait.

Enfin, il salua sa promise, Ayena, avec un sourire d'une tendresse sensiblement différente que celle employée pour sa fille:

"Bonjorn Ayena. Nous voici presque au complet je crois, selon vos consignes!" dit-il avec une pointe d'ironie dans l'oeil.

_________________
avatar
Adrien Desage
Admin

Messages : 138
Date d'inscription : 09/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Sam 25 Fév 2012 - 17:04

Et paf. On introduisit une jeune femme qu'Ayena ne connaissait pas. Le silence se fit et d'Alquines découvrit pour la première fois la fille d'Adrien qui avait, et cela se voyait, le même âge qu'elle. Et comme la baronne lâchait un salut, Ayena ne trouva rien de mieux que de répondre par une révérence. Un peu gênée, ne sachant comment s'introduire, la Demoiselle fut sauvée par l'arrivée du maitre des lieux qui lui permit de respirer à nouveau. Elle se détendit et le laissa saluer chacun en gardant le meilleur pour la fin. Et elle, en retour, lui offrit un regard tout plein de tendresse et d'excuses aussi : ne pas avoir pu parler avec lui de vive voix de cette réunion l'avait dérangée. Un simple missive avait fait le lien.

- Bonjorn Adrien. Il ne manque plus en effet que votre témoin, mais sans doute arrivera t-il plus tard...

Et comme de la sorte le Coms du Lengadoc venait de présenter les inconnus à sa fille, Ayena se tourna vers Liloie :

- Enchantée, Baronne. Vraiment. J'espère que vous avez fait bon voyage.

"Et qu vous m'aimerez bien", pensa très fort d'Alquines espérant que cela se verrait dans ses yeux bleus.
Lorsque les présentations furent terminées, chacun fut invité à s'asseoir. Et puisqu'il fallait bien commencer par quelque chose, Ayena donna la parole à son père.


- Charles, peut être est-ce le moment que de parler de ma dot à votre futur beau fils...

L'habitude d'appeler son suzerain par son prénom refaisait surface assez souvent. Le temps, seulement réussirait à lui faire dire "Père" à chaque phrase.
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Antimond* le Dim 26 Fév 2012 - 23:06

Antimond s'était rendu de fort joyeuse humeur à Crussol, à l'invitation de la promise de son meilleur ami. Sa joie était visible et le voir ainsi suffisait à le rendre heureux.
Il s'était paré de ses plus beaux atours pour faire honneur à Adrien et devisait gaiement dans les couloirs quand il s'aperçut que le temps passait plus vite qu'il ne l'aurait voulu.
A peine arrivé devant la porte indiquée par un garde, il s'informa discrètement du nom des personnes présentes. Il ne put réprimer un mouvement de recul à la simple évocation de son nom ... Elle ... ici.

Il devait entrer pour son ami, mais reprendre ses esprits lui imposa tout de même une pause supplémentaire, appuyé contre le mur en pierres.


Vostre Grâce, Mes Dames, mon Ami, je suis vostre serviteur. Antimond Maillane, Seigneur de Villarzel-de-Razès et témoin de Sa grandeur le Coms de Lengadoc.

Il évita le regard redouté et se plaça aux côtés d'Adrien, légèrement en retrait.
avatar
Antimond*

Messages : 43
Date d'inscription : 04/01/2012
Localisation : Montpelhièr ou Vilarzèl
Rang de noblesse : Senher de Vilarzèl-de-Rasés

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Aimelina le Lun 27 Fév 2012 - 9:54

(Ayena) -« Adissiatz ! Bien heureuse que vous ayez pu vous libérer. »

La Linèta, sitôt arrivée, fut accueillie par une Ayena fébrile, qui lui montrait autant que possible sa gratitude. Elle la sentit sur de tels charbons ardents qu'elle n'eut pas le coeur de lui parler de la petite broutille héraldique qui poserait problème (un problème auquel il serait, au demeurant, facile de remédier). Entra alors un homme de belle stature, mais barbu, ce qui avait le don de répugner à la Sìarrette : qu'importait, de toute façon ? Elle avait bien d'autres lièvres à courir, pour s'attaquer au... père de son amie ! Il n'y avait guère de ressemblances entre eux, songea-t-elle encore en saluant.

(Charles) -« Bonjorn donaisèla, Charles de Talleyrand, pour vous servir. »
(Ayena) -« Voici mon témoin, la Vicomtessa Aimelina de Siarr. Très chère, mon père adoptif, Charles de Talleyrand. Il est venu de Savoie tout exprès. »
-« Votre Grâce, c'est une joie de vos rencontrer. »
Adoptif... Voilà où était l'entourloupe, la clef du mystère. Et Aimelina, qui avait pourtant eu plus de pères que bon nombre de gens, était embarrassée de la situation : elle avait eu des pères dans son coeur, qui ne l'avaient jamais été au civil ; Ayena avait publiquement un père, envers lequel elle marquait une déférence qui troublait la Méridionale, toute en spontanéité et chaleur de coeur. Un père que l'on n'aurait pas envie d'embrasser, de taquiner et de ravir ? La Linèta ne savait pas trop. Taciturne, elle observa les entrants, elle salua comme il se devait, et mûrissait cette question de la paternité : l'est-on dans le coeur ou l'est-on sur un papier ? L'un existe-t-il sans l'autre ?
On ouit un « Adissiatz » faible d'une Baronne épanouie de féminité maternelle, on ouit les salutations du Comte...


(Adrien) -« Bonjorn Vescomtessa. Avez-vous fait bon voyage ? »
-« Òc sénher Coms, j'ai fait un bien bon voyage, malgré la pluie qui l'a ponctué un peu au début. Je suis très heureuse d'être ici ce jour. »
Coup d'oeil à Ayena : "Surtout pour toi".
Entra le Sénher de Villarzel, et Aimelina eut pour lui un mouvement de tête des plus gracieux. L'homme avait un franc parler auquel se heurtait souvent la jeune Vicomtesse, mais elle le rendait au centuple, et sans aucune animosité. Juste deux beaux caractères fiers et, dans le fond, soucieux du même bien de la société.
avatar
Aimelina

Messages : 83
Date d'inscription : 19/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Charles le Lun 27 Fév 2012 - 12:29

Bon sang, que de nouvelles têtes pour le savoyard, enfin il se doutait bien qu'en Languedoc se serait le cas, apprendre a renouer avec des inconnus. Ainsi il hocha la tête à chaque présentation, il faut dire que le montagnard était assez avare en paroles en pareil conciliabule. Une demoiselle entra et dit un simple « Adissiatz » sans se présenter, ce qui interpela quelque peu le duc, était-ce coutume d'oc de ne pas se présenter ? Mais bien vite quand le coms entra l'identité de la demoiselle fut levée, par contre le molosse qui la suivait devait-être un garde sans importance pour que le duc ne le salue. Il salua donc le coms.

- Vostre Grandeur, mon séjour se passe bien, et déjà ma maitrise de la langue d'oc s'améliore, enfin je le crois.

La petite Siarr l'avait salué en retour et lui offrit un sourire chaleureux, et sa fille Ayena reprenait son habitude de le nommer par son prénom, cela l'amusa et s'exécuta pour la proposition de dot.

- Coms Adrien, dans quelques jours vous allez convoler avec Ayena, un père a le devoir de doter ses filles, c'est ainsi que devant vous tous ici présents, je m'engage a lui léguer ma vicomté de Gex sise en Savoie, cependant il vous faudra attendre mon trépas, puisque les lois Impériales m'interdisent de mon vivant à léguer mes terres à des descendants adoptés et illégitimes. Nous nous engageons à vous fournir une dot de 5000 écus or, et nous pourvoirons, pour moitié, aux frais de bouches du mariage et la sécurité sera assurée par notre garde piémontaise.

Petit moment de silence pour que chacun s’imprègne des propositions.


- Celui vous sied-t-il ?

_________________
avatar
Charles

Messages : 35
Date d'inscription : 15/02/2012
Localisation : Montpelhièr
Rang de noblesse : Duc de Piémont

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Aimelina le Lun 27 Fév 2012 - 13:52

Si on l'avait conviée, ce n'était pas pour des nèfles. Lorsqu'elle entendit la constitution de la dot, Aimelina passa d'une surprise ravie pour son amie, car elle avait sous-estimé le patrimoine qui pourrait lui être assigné en dot, à une moue plus circonspecte. Elle avait quelques remarques de forme à faire, mais attendrait pour cela d'observer la rédaction du contrat.

Elle qui s'était elle-même taxée d'incompétence héraldique en la matière songeait soudain qu'elle en deviendrait peut-être la voix dans ce salon, malgré tout. Et puis, au fond d'elle... Il y avait cette idée que cet homme, barbu, généreux, était l'époux de Catalina, tante de Jehanne Elissa, une Volpilhat, une Languedocienne ! Alors, quand bien même le titre était lorrain, la famille, l'âme des Volpilhat, l'âme d'une Marguerite, d'une Elissa, d'une Alionor, d'une Jehanne, d'une Catalina... N'était-ce pas en Languedoc qu'elle vibrait ? Aimelina, qui détestait les mésalliances et qui péchait souvent par chauvinisme, voulait se convaincre que cet ô combien impérial noble avait beaucoup plus d'attaches en terre d'Òc qu'une simple fille adoptive récemment immigrée là.
avatar
Aimelina

Messages : 83
Date d'inscription : 19/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Invité le Lun 27 Fév 2012 - 14:35

Quelques instants après avoir pénétré dans la pièce emplie d’inconnus, la baronne se tourna, apercevant son père qui venait de faire son entrée. Elle se mit alors empressement à lui sourire. Cela faisait si longtemps qu’elle ne l’avait pas vu. A vrai dire, cela datait depuis que son époux et elle, avaient déménagés pour le Béarn, c'est-à-dire, de très longs mois.

Puis son géniteur, après avoir salué un premier homme se dirigea vers elle. Alors qu’il l’embrassait chaleureusement sur les deux joues, elle se permit de le serrer très fort dans ses bras rien qu’une seconde ou deux. Si peu de temps par politesse envers les autres, mais si peu de temps pour elle, tellement il lui manquait chaque jour qu’Aristote faisait. Depuis toute petite, depuis le décès de sa mère, elle était restée avec lui, alors la séparation était très dure.
Puis elle l’écouta, et rétorqua.


Très bien Père, j’ai hâte, j’ai tellement de choses à vous raconter.

Ensuite, une jeune personne s’approcha d’elle. Par ses paroles, la Pichona barona de La Volta - comme on l’appelait autrefois - comprit qu’il s’agissait donc d’elle ; Ayena, la future épouse de son père. Comme elle, elle semblait jeune, et avoir parcouru déjà bien des épreuves.

Je suis ravie également. Mon voyage a été, je vous remercie. Cependant, puisque je l'ai terminé à cheval, je suis confuse de me présenter si poussiéreuse pour cette occasion.

Elle lui adressa un sourire géné, avant de parler de nouveau.

Si mon père vous a choisi, c’est qu’il doit vraiment vous aimer. Il a l’air heureux, et cela faisait longtemps que je ne l’avais plus vu ainsi.

Et puis… entendant la porte s'ouvrir, Liloïe tourna la tête en sa direction, et fixa le nouvel arrivant. C'était Lui... Au fond d’elle, elle était sûre qu’elle le verrait, qu’il serait le témoin de son père. Mais elle lui avait déjà fait tant de mal qu’elle ne désirait pas l’approcher en première, pourtant, la jeune baronne l’observait, les yeux brillants, comme si elle voulait lui crier un sincère « Je suis tellement désolée ».

La jeune baronne tourna ensuite son visage vers Bérot, comme s’il comprenait son désarroi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Lun 27 Fév 2012 - 17:59

(Liloie) - Je suis ravie également. Mon voyage a été, je vous remercie. Cependant, puisque je l'ai terminé à cheval, je suis confuse de me présenter si poussiéreuse pour cette occasion.

Ayena avait fait un signe de dénégation. Grand Dieu, elle comprenait bien qu'un voyage en cheval puisse rendre sale les vêtements. Et puis, elle n'en avait pas grand chose à faire pour l'heure : c'était la fille d'Adrien, elle lui aurait même passé d'être grossière ou rustre ce qui, merci, n'était pas le cas du tout.

Et entre deux sourires gênés échangés, Ayena constata d'un œil affuté que le ventre de Liloie était rebondi. Oh. Ca, ça ferait bizarre à Adrien... Pourvu qu'il ne s'en aperçoive pas de suite ! Une émotion à la fois suffisait.


(Liloie) - Si mon père vous a choisi, c’est qu’il doit vraiment vous aimer. Il a l’air heureux, et cela faisait longtemps que je ne l’avais plus vu ainsi.

Fiou ! d'Alquines eut l'impression de respirer un grand bol d'oxygène et un regard soulagé s'échappa de ses azurs.

- Mercé, vraiment.

Antimond fut alors invité, lui aussi à prendre place, il arrivait tout juste.
Et puis Charles dévoila ce qu'il avait en tête et Ayena qui elle même ne s'était pas attendu à tant de générosité resta un instant silencieuse. Elle avait bien pensé recevoir une cassette d'or, mais un Vicomté... Grand Dieu !
Comme son père s'adressait au futur époux, D'Alquines en profita pour glisser le regard vers Aimelina : si cette dernière ne disait rien, il fallait croire qu'il était possible en Saint Empire de léguer des terres à des adoptés, ce qui n'était pas le cas au Royaume de France. Le message passa rapidement depuis Ayena jusqu'à Bras-Plus-Court ("interviens quand tu veux, poupette !") et la Demoiselle reporta son attention sur Adrien. Sans doute lui aussi tomberait de haut, ne s'étant pas apprêté à épouser une jeune femme aussi bien dotée. Mais comme Ayena était fière, tout à coup ! Elle aussi amènerait quelque chose à l'édifice de leur future vie commune !
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Antimond* le Lun 27 Fév 2012 - 22:16

Antimond se faisant le plus discret possible, attendait, impassible aux côtés de son Ami. L'annonce du Duc de Savoie le surprit mais il prit sur lui pour ne rien laisser paraître et continuer d'afficher un demi-sourire de circonstance.
Son esprit était de toutes façons en ébullition et il fit un violent effort pour reprendre le contrôle de ses pensées désordonnées. Il se devait d'être entièrement présent pour Adrien, disponible pour l'assister au cas où.
Que c'était difficile mordiou !
avatar
Antimond*

Messages : 43
Date d'inscription : 04/01/2012
Localisation : Montpelhièr ou Vilarzèl
Rang de noblesse : Senher de Vilarzèl-de-Rasés

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Adrien Desage le Mar 28 Fév 2012 - 13:39

Et Adrien, fut un peu comme tous les autres, très surpris. Il resta coi pendant quelques instants, analysant ainsi la situation. Il n'était certe absolument pas nécessaire de réfléchir trop. La dot proposé par le duc du Piémont était assez considérable pour que l'Hibou ne se pose pas de question quand à sa suffisance. C'était d'abord à lui-même qu'Adrien ramena ce qu'annonça le duc et il ne réalisait point trop quelle portée tout cela pourrait-il avoir sur lui, sur sa lignée, sur la famille Desage. Adrien avait parfaitement épousé son rôle de Comte, en tant qu'administrateur du Languedoc et suzerain du comté. Mais d'un point de vue plus personnel, il avait du mal à se départir de son château de Crussol, imposant certe, dominant la vallée du Rhône, peut-être, Gardien du Languedoc par l'Orient, sans doute. Mais Crussol était un fief somme toute modeste, vinicole, agricole, forêstier, qui s'étendait sur une surface assez conséquente mais qui n'en restait pas moins baronnie et qui avait finit de faire de lui un homme aux moeurs assez rudes. Pourtant, il devait aussi être le coms du Languedoc, Grand Feudataire du Royaume de France, vassal direct de la couronne royale et qui avait choisi une épouse. A cet égard, la proposition du duc du Piémont paru fort satisfaisante au coms languedocien. Du reste, comme il épousait Ayena mû par Amour et aucunement par intérêt, tout cela ne lui apparaissait encore comme un autre aspect de l'art protocolaire. Aussi répondit-il placidement:

"A moi, cela me convient fort bien, votre Grâce. Je ne peux que louer votre générosité envers votre fille. Si cela convient à notre représentante héraldique, tout ira bien jusque là. Je promets moi en échange toute ma protection à Ayena vostre fille et lui assure une vie décente. Par cela, je lui promets subsistance par la baronnie de Crussol à ma mort si elle me survit, à elle et à notre descendance si le Très-Haut décide de nous en assurer une. J'ignore cependant si cela doit figurer sur un contrat de mariage plutôt que sur un testament mortuaire. L'idée est moins réjouissante, mais je crois que c'est à ce second endroit que cela aura sa place. Je dois d'ailleurs consulter à cet effet ma fille ci-présente puisqu'elle est concernée au moins par les terres de Crussol que j'acquis de façon antérieure au présent mariage."

Adrien n'ajouta pas qu'il promettait aussi à Ayena tout son Amour, car cela il le lui avait juré de façon duelle, dans la neige sans témoin. Pour lui, franc personnage qui n'avait pas de détour dans ses sentiments, un serment était un serment. Il ne lui était donc pas besoin de le réaffirmer maintenant devant cette assemblée, la cérémonie du mariage aurait à cela un bon emploi. En revanche, il ne retint pas un regard tendre qu'il posa sur l'Alquines, qui elle était bien normalement rendue guillerette par l'annonce si généreuse de son père adoptif.

_________________
avatar
Adrien Desage
Admin

Messages : 138
Date d'inscription : 09/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Aimelina le Mar 28 Fév 2012 - 15:20

Représentante héraldique... C'était vite dit ! Elle n'avait pas l'autorité d'un généalogiste. Et pourtant, tout ce qui lui venait à l'esprit, c'était de l'héraldique, encore de l'héraldique, toujours de l'héraldique.
Et comme on la sollicitait... Elle prit la parole :


-« Aucune règle ne fixe le contenu d'un contrat nuptial, mais la coutume en entérine certaines. On cite notamment :
-Les mariés et leurs bien (patrimoniaux et nobiliaires au mariage)
-Leurs biens à venir... avec les réserves de rigueur. Je préconise ainsi de rédiger en marge de la mention relative au legs de la Vicomté de Gex une clause précisant s'il y aura ou non compensation, et si oui de quelle nature, de la part du père de la mariée ou ses ayants-droits, si la dot ne pouvait être remise : si les lois nobiliaires impériales changent avant que la mariée ne soit entrée en possession de sa dot, si le père de la mariée, pour des raisons que l'on ne peut prévoir, vient à perdre ce titre, etc. »


Elle chercha les regards des trois concernés, avant de reprendre, encouragée par cet exposé mécanique :

-« Le contrat de mariage stipule ce qu'il arrive au décès de l'un ou l'autre des conjoints... et l'on distingue souvent selon qu'il y ait eu des enfants ou qu'il n'y en ait point eu.
Cela peut concerner la dot de la mariée : cette vicomté sera-t-elle acquise au Sénher Adrien si Ayena venait à rejoindre le Soleil avant son père ? et que deviendra la seigneurie d'Alquines ? Et toujours sous réserve de disponibilité de la dot.
Cela peut concerner les biens du marié : la baronnie de Crussol sera-t-elle acquise à la mariée de plein droit ? en douaire ? Et concernant les fiefs dont le contrat ne peut encore parler, sinon comme éventualités ? Je pense par exemple à un fief de retraite qui pourrait venir augmenter le patrimoine de cet heureux couple, dans les prochains mois. On le mentionne souvent comme "Tout bien patrimonial ou nobiliaire à venir", et l'on précise soit ce qu'il adviendra de ce surplus, soit que les choix relatifs à ces biens supplémentaires seront fixés plus tard.

Le contrat de mariage précise également les modalités d'une rupture de l'union, et si on le souhaite, en détaillant selon les causes de la rupture : infidélité de l'un, infidélité de l'autre, stérilité de l'union, extinction des sentiments amoureux, entrée de l'un dans les ordres... En général, lorsque la rupture de l'union résulte d'une faute, le fautif offre une compensation à l'autre. Lorsque la rupture de l'union est consentie ou rendue nécessaire sans que l'un ou l'autre puisse être mis en cause, le plus souvent, chacun repart avec ses biens. Les compensations sont bien entendus établies dans le respect de ce que les lois royales rendent possibles. Par exemple, en cas de rupture de l'union, la Dòna Ayena ne pourrait repartir avec la Baronnie de Crussol, mais elle pourrait recevoir une compensation financière ou se voir octroyé un fief sur les terres de Crussol. »


Dieu qu'il faisait soif et qu'il était déplaisant d'envisager ces possibilités ! La Linèta conclut :

-« Le contrat de mariage est là pour s'assurer que l'union sera heureuse, le devenir du lignage clairement énoncé, et les conséquences des faits indésirables, absence d'héritier, mésentente du couple, fixées d'avance. A vous de déterminer ce que vous voulez mettre dedans, cela peut aller du nom que devra porter le premier enfant aux modalités de disponibilité de la dot... Tenez, par exemple ! La vicomté de Gex ne serait disponible que si le couple enfante et baptise le premier enfant né Charles s'il s'agit d'un fils, Charlotte s'il s'agit d'un garçon... On peut imaginer à l'infini des clauses de ce genre dans un contrat de mariage ! »

Elle se passa la main dans les cheveux, et poursuivit, inlassable :

-« Concernant votre fille, par exemple... Vous pouvez stipuler qu'elle héritera de la baronnie de Crussol à votre décès, mais devra, si la Dòna Ayena est encore en vie, lui octroyer terre sise à Crussol, éventuellement circonscrit dans le temps jusqu'à un remariage... D'ailleurs, comme le voulait le testament de la Dòna Esme, votre douaire sur La Voulte s'éteindra avec le présent mariage. Juste, pendant que j'y pense !
Ou, nous disions... si la Dòna Ayena n'est plus de ce monde, la nouvelle Baronne de Crussol pourrait être tenue d'octroyer terre à son héritier, s'il y en a un... Ou à l'inverse, que la Dòna Ayena ou un enfant né de votre union hérite de Crussol, mais octroie une terre à la Dòna Liloie, au nom des liens familiaux qui les lient. Vous pouvez stipuler que la Baronnie de Crussol sera à votre fille ou son héritier mais que tout autre fief que vous pourriez avoir acquis plus tard serait, lui, à votre épouse ou vos enfants... Un contrat de mariage, si l'on veut couvrir l'essentiel des cas, peut être très long ! En avez-vous déjà rédigé une esquisse ? »
avatar
Aimelina

Messages : 83
Date d'inscription : 19/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Mar 28 Fév 2012 - 20:04

Ha, qu'il savait trouver les mots cet Adrien ! Comme chaque phrase semblait à l'oreille de sa promise une douce mélopée de promesses et d'amour ! Et tous ces bons sentiments de plénitude se virent dans le regard échangé entre les deux futurs époux.
Et puis, Ô désespoir, Aimelina pris la parole. Ayena, au fur et à mesure que son amie monologuait perdait un peu de sa superbe, voire palissait. Enfin, quand le silence se fit et que d'Alquines eut regadé Adrien une nouvelle fois, on entendit :


- Notre contrat ne parlera point de séparation. Voilà un chapitre de moins. Quand aux événements indésirables, nous en ferons omission.

Et toc. Ça, c'était dit, et sur un ton qui ne pouvait être démenti. Ayena avait parlé et elle était certaine d'alléger ainsi l'atmosphère qui aurait pu pâtir de devoir parler d'éventuels malheurs.

Mais plusieurs point avait été soulevés qui méritaient réponse : Liloie souhaitait-elle garder un lien avec Crussol et demander une parcelle seigneuriale ? Adrien souhaitait-il tout léguer à son épouse en cas de décès y compris les fiefs de retraits à venir ? Charles demanderait-il à ses héritiers du fief d'Artois de pérenniser le lien vassalique avec Ayena ? Entre autres...
Aussi, en attendant que chacun s'exprime, d'Alquines s'empara d'une ébauche de contrat qu'elle avait gribouillé de son chef dans un coin et commença à rayer et à faire des ajouts...

CONTRAT DE MARIAGE

En ce jour de...
Devant témoins sous signés,

Nous, Ayena de Talleyrand, Demoiselle d'Alquines, Vassale de Sa Grandeur Charles Marie de Talleyrand

et

Nous, Adrien Desage, Baron de Crussol et Douairier de la Voulte, Coms du Lengadoc.

faisons acte par la présente d'un contrat de mariage résidant en les termes suivants,
dicté en présence des témoins
Aimelina de Siarr, Vicomtesse des Fenouillèdes, Baronne de Saint-Félix,
et Antimond Maillane, Seigneur de Villarzel-de-Razès
et des membres de la famille des futurs épousés :
Liloïe Aliénòr Desage, Baronne de la Voulte, Dame du Chambonnet
et Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex


I) De la dot de l'épousée

Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex, s'engage à léguer à sa fille adoptive Ayena de Talleyrand son Vicomté de Gex lorsque le Très Haut l'aura rappelé vers les cieux. Si le vicomté ne pouvait être remis pour des causes inhérentes aux lois héraldiques impériales, l’héritier véritable devra compenser cette perte en octroyant au couple une seigneurie vassalique pur laquelle un hommage sera renouvelable pour un des descendants du couple à leur décès.
Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex, offre 5000 écus d'or au couple.
Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex, s'engage à payer la moitié des frais de bouche des festivités de mariage.

II) Des biens nobiliaires à l'heur du mariage et de leur devenir.

Du côté Talleyrand : La Seigneurie d'Alquines, issue de mérite, reviendrait dans le patrimoine du Comte de Thérouanne si Ayena venait à rejoindre les cieux avant son époux. Si Charles de Talleyrand venait à léguer son fief d'Artois... ???
Le Vicomté de Gex, promis en dot reviendra à Ayena au décès de Charles de Talleyrand, par succession. Si Ayena venait à mourir avant son père sans avoir donné de descendants légitimes à Adrien, libre serait laissée la décision de faire ce que bon semblera à Charles de Talleyrand des terres vicomtales. Si Ayena venait à mourir après avoir hérité du Vicomté, ce dernier reviendrait à Adrien, en douaire jusqu'à ce que l'ainée des filles issue de l'union légitime d'Adrien et d'Ayena soit en âge d'hériter, ou à défaut, au fils ainé; si aucun enfant n'avait été conçu ou n'avait survécu, le Vicomté reviendrait en plein à Adrien.

Du côté Desage : Le douaire de la Voulte sera perdu à l'heur du mariage.
La Baronnie de Crussol reviendrait en plein (???) à Ayena si Adrien venait à rejoindre les cieux avant elle. Si Ayena venait à rejoindre les cieux avant Adrien, libre lui est laissée la décision de faire ce que bon lui semblera des terres baroniales. Cependant, les descendants légitimes du couple devront recevoir au moins une seigneurie vassale pour que bon mariage leur soit assuré, dans l'ordre de leur naissance et autant que faire se pourra.

Des deux côtés: Tout bien patrimonial ou nobiliaire à venir reviendraient en plein à la mort d'un des conjoints au survivant qui en fera ensuite bénéficier ses descendants légitimes.

III) De la descendance.

Les enfants issus de l'union légitime des époux porteront le nom de Desage. Ils porteront le blason familial du hibou pourvu de la brisure héraldique jugé nécessaire... Exception faite du premier des fils qui devra avoir un prénom pourvu des initiale C-M et portera lui seul l'alliance des noms Desage Talleyrand, tout en portant le blason familial des Desage brisé comme il se doit.
Chacun des enfants issus de l'union légitime des époux devront être pourvus, à l'age de leur majorité, au moins d'une seigneurie vassale issue des terres du couple pour entrer dans le monde avec les avantages que leurs parents souhaitent leurs allouer. Le nombre de seigneuries étant limité par fief, les premiers nés seront avantagés.

IV) Des autres dispositions

Aucune obligation se sera faite à Ayena de porter le nom des Desage quoiqu'elle devra porter le blason familial du hibou si son époux le désire.


Bien entendu, comme c'était une première et qu'Ayena n'avait même pas prit exemple sur ce qui pouvait se faire, il y aurait à redire...
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Aimelina le Mar 28 Fév 2012 - 22:55

Aimelina avait largement senti l'atmosphère se tendre au moment où elle avait débité son savoir. Et pour cause, parler de séparation, à la veille d'un tel événement ! Avait-on idée ! Elle se glissa à l'issue de son propos, Ayena l'ayant sanctionné d'un joyeux couperet, vers la promise, qui griffonnait. Elle se découvrit, au débouté de sa logorrhée indélicate, une politesse peu commune chez elle :

-"M'autorisez-vous à lire, Ayena ?"
avatar
Aimelina

Messages : 83
Date d'inscription : 19/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Mer 29 Fév 2012 - 17:58

Une nouvelle relecture et une petite moue.

- Certes oui, chère témoin !

Et elle lui tendit le parchemin sur lequel l'encre n'avait pas encore séchée. Et puis Ayena se mordit la lèvre inférieure, de peur d'avoir commis de gros impair sans le savoir.

- Dites nous tout sans détours.
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Aimelina le Sam 3 Mar 2012 - 18:42

Aimelina lut ; cela prit plus d'une poignée de secondes. Elle s'arrêta à chaque point qui lui semblait discutable pour en souligner le flou :

-"Chapitre II, alinéa dernier : je préconiserai de remplacer "descendants légitimes" par "héritiers légitimes". Comme dit au-dessus, parfois, il n'y a pas de descendants, mais l'on trouve souvent un parent qui puisse hériter.

Chapitre III... Je trouve étrange de ne point exiger de nommer "Desage-Talleyrand" la première fille, si ce n'est pas le premier enfant, alors que vous destinez l'héritage Talleyrand, à savoir la Vicomté de Gex, à la première fille. Mais c'est peut-être délibéré, je m'interroge juste.

Chapitre IV... N'a pas lieu d'être. En France, les époux sont tenus de porter le même blason exactement. Si Adrien porte le blason Desage, Ayena porte le blason Desage. Si Ayena veut porter le blason Talleyrand, Adrien doit le porter également. En fin de compte, sur leurs armes, outre les armes de fiefs, soit ils portent le blason familial de l'épouse tous les deux, soit ils portent le blason familial de l'époux tous les deux, soit ils portent une partition des deux blasons familiaux, tous les deux. En revanche il n'y a aucune règle pour le nom, il n'est pas tenu de correspondre aux armes familiales que l'on arbore. De même les armes familiales figurant sur les sceaux peuvent n'être pas celles arborées par le couple."
avatar
Aimelina

Messages : 83
Date d'inscription : 19/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Lun 12 Mar 2012 - 19:19

Ayena acquiesça aux dires de son amie et attendit que les autres se prononcent sur les points qui restaient encore en suspend.
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Charles le Mer 14 Mar 2012 - 19:23

Le père saisit le document très courtoisement et écoute les avis.
- Voici les changements que j'aimerais.

Nous, Ayena de Talleyrand, Demoiselle d'Alquines, Fille de Sa Grâce Charles Marie de Talleyrand.

Si Charles de Talleyrand venait à léguer son fief d'Artois... ??? Il appartiendrait au nouveau comte de Thérouanne de conserver ou non le lien de vassalité conformément aux lois en vigueurs en France.
Par contre pourquoi favoriser une fille comme héritière ? Je ne suis pas contre, mais j'ai la préférence masculine tout de même. Pour notre nom, je n'impose rien.




_________________
avatar
Charles

Messages : 35
Date d'inscription : 15/02/2012
Localisation : Montpelhièr
Rang de noblesse : Duc de Piémont

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Adrien Desage le Ven 16 Mar 2012 - 22:08

Adrien s'y pencha à son tour, car il n'avait encore pas vu ce document écrit par Ayena.

"Ma foy, si ce n'est que je rejoins assez les remarques faites par Aimelina, je n'ai que deux idées à ajouter. Je souhaite effectivement que les terres de Crussol puissent revenir à Ayena au cas où je devais quitter terre. Je ne conteste rien à ce qui est prévu pour le vicomté de Gex et accorde en effet que si de nos épousaille nait une fille, elle puisse hériter de ces terres et porter le nom de Talleyrand, accolé à celui de Desage.
J'aimerai toutefois trouver dans ce contrat, l'assurance que si de nos épousailles nait un ou plusieurs fils, l'ainé héritera de mes terres languedociennes les plus élevées, à la mort de ses parents, c'est à dire d'Ayena et moi. Que les terres de Crussol, encore, iront alors au second de nos fils s'il plaît au Très Haut que nous aillons deux fils. Que tous nos autres enfants si nous devions en avoir d'autres, ce qui serait tout de même remarquable, puissent trouver subsistance sur nos terres languedociennes, mais cela est déjà bien écrit.
Si nous devions obtenir d'autres titres encore, ceux-ci reviendraient ensuite dans l'ordre de naissance de nos enfants après nos deux fils aînés et notre fille aînée.
Enfin, peut-être cela fait-ce plus de deux idées finalement, je voudrais que ma fille Liloïe puisse trouver subsitance également sur nos terres."

_________________
avatar
Adrien Desage
Admin

Messages : 138
Date d'inscription : 09/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Invité le Dim 18 Mar 2012 - 20:46

Dans un silence religieux, Liloïe écoutait son père et les différents autres interlocuteurs...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Ayena le Lun 19 Mar 2012 - 20:25

Ca ne se bousculait pas. La jeune femme se rendait bien compte qu'avec toutes ces histoires, elles mettait chacun dans l’embarras. Parler de ses possessions, de ses richesses et de lègue n'était pas évident. Surtout lorsqu'elle même n'était qu'un pion, c'est à dire qu'elle ne possédait rien en propre et qu'on devait lui donner. Ha ! Si elle avait eu, elle aurait partagé, mais n'était pas venu le jour où on remarquerait la petite timide qu'elle était et que cela porterait ses fruits. Seul son Suzerain et à présent Père avait su lui offrir des biens en sa Seigneurie d'Alquines qui malheureusement n'était pas à considérer en héritage. Ayena recevait, et se trouvait bien honteuse de sa position : c'était elle, encore, qui prenait les devant pour poser des bases à discuter, ce que peu osaient.

Mais soit. En fille bien élevée, en future épouse docile, elle se retint de soupirer et se remit à l'ouvrage en silence. Modifier "Grandeur" en "Grace", ce qu'elle désapprouva en silence, ajouter une disposition pour Liloïe... Et persévérer avec sa primauté féminine pour le Vicomté de Gex. Ne savait-il,s eux, ce qu'était qu'être une femelle dans ce monde injuste ? Un garçon de famille noble s'en sortirait toujours, une fille moins aisément. Et toc. Bornée, Ayena fronçait les sourcils tout en écrivant.




CONTRAT DE MARIAGE

En ce jour du 21 février de l'an de grâce 1460,
Devant témoins sous signés,

Nous, Ayena de Talleyrand, Demoiselle d'Alquines, Fille de Sa Grâce Charles Marie de Talleyrand.

et

Nous, Adrien Desage, Baron de Crussol et Douairier de la Voulte, Coms du Lengadoc.

faisons acte par la présente d'un contrat de mariage résidant en les termes suivants,
dicté en présence des témoins
Aimelina de Siarr, Vicomtesse des Fenouillèdes, Baronne de Saint-Félix,
et Antimond Maillane, Seigneur de Villarzel-de-Razès
et des membres de la famille des futurs épousés :
Liloïe Aliénòr Desage, Baronne de la Voulte, Dame du Chambonnet
et Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex


I) De la dot de l'épousée

Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex, s'engage à léguer à sa fille adoptive Ayena de Talleyrand son Vicomté de Gex lorsque le Très Haut l'aura rappelé vers les cieux. Si le vicomté ne pouvait être remis pour des causes inhérentes aux lois héraldiques impériales, l’héritier véritable devra compenser cette perte en octroyant au couple une seigneurie vassalique pour laquelle un hommage sera renouvelable pour un des descendants du couple à leur décès.
Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex, offre 5000 écus d'or au couple.
Charles de Talleyrand, Duc de Piémont et de Salm, Comte de Thérouanne, Vicomte de Gex, s'engage à payer la moitié des frais de bouche des festivités de mariage.

II) Des biens nobiliaires à l'heur du mariage et de leur devenir.

Du côté Talleyrand : La Seigneurie d'Alquines, issue de mérite, reviendrait dans le patrimoine du Comte de Thérouanne si Ayena venait à rejoindre les cieux avant son époux. Si Charles de Talleyrand venait à léguer son fief d'Artois, il appartiendrait au nouveau comte de Thérouanne de conserver ou non le lien de vassalité conformément aux lois en vigueurs en Royaume de France.
Le Vicomté de Gex, promis en dot reviendra à Ayena au décès de Charles de Talleyrand, par succession. Si Ayena venait à mourir avant son père sans avoir donné de descendants légitimes à Adrien, libre serait laissée la décision de faire ce que bon semblera à Charles de Talleyrand des terres vicomtales. Si Ayena venait à mourir après avoir hérité du Vicomté, ce dernier reviendrait à Adrien, en douaire jusqu'à ce que l'ainée des filles issue de l'union légitime d'Adrien et d'Ayena soit en âge d'hériter, ou à défaut, au fils ainé; si aucun enfant n'avait été conçu ou n'avait survécu, le Vicomté reviendrait en plein à Adrien.

Du côté Desage : Le douaire de la Voulte sera perdu à l'heur du mariage.
La Baronnie de Crussol reviendrait en plein à Ayena si Adrien venait à rejoindre les cieux avant elle. Si Ayena venait à rejoindre les cieux avant Adrien, libre lui est laissée la décision de faire ce que bon lui semblera des terres baroniales. Cependant, les descendants légitimes du couple devront recevoir au moins une seigneurie vassale pour que bon mariage leur soit assuré, dans l'ordre de leur naissance et autant que faire se pourra.

Des deux côtés: Tout bien patrimonial ou nobiliaire à venir reviendraient en plein à la mort d'un des conjoints au survivant qui en fera ensuite bénéficier ses héritiers légitimes. Les fiefs, dans l'ordre de leur importance, seront légués, par ordre de naissance, aux descendants légitimes du couple, s'il y en a, exception faite de l'ainée des filles dont l'héritage a été déjà abordé auparavant.

III) De la descendance.

Les enfants issus de l'union légitime des époux porteront le nom de Desage. Ils porteront le blason familial du hibou pourvu de la brisure héraldique jugé nécessaire. Exception faite du premier des fils qui devra avoir un prénom pourvu des initiale C-M et portera lui seul l'alliance des noms Desage Talleyrand, tout en portant le blason familial des Desage brisé comme il se doit.
Chacun des enfants issus de l'union légitime des époux devront être pourvus, à l'age de leur majorité, au moins d'une seigneurie vassale issue des terres du couple pour entrer dans le monde avec les avantages que leurs parents souhaitent leurs allouer. Le nombre de seigneuries étant limité par fief, les premiers nés seront avantagés.

Liloïe Aliénòr Desage, Baronne de la Voulte, Dame du Chambonnet, issue d'un précédent mariage entre Adrien Desage et Esme, recevra sur sa demande, une seigneurie issue des fiefs possédés par le couple. L'ainé des fils issu du mariage, ou à défaut, l'héritier du fief le plus hautement titré, exclusion faite de l'ainée des filles, sera soumis à cette même promesse envers Liloïe après le décès des deux entités du couple. Si aucun enfant n'avait été conçu ou n'avait survécu de l'union d'Ayena et d'Adrien après la mort des deux époux, Liloïe serait alors seule héritière des biens sus cités.

Et Ayena de re-proposer le tout, silencieusement. Bientôt, elle pourrait postuler à la héraulderie pour son expérience en rédaction de contrat-testaments...
avatar
Ayena

Messages : 461
Date d'inscription : 29/09/2011
Localisation : Languedoc, Montpellier
Rang de noblesse : Baronne de Crussol, Dame d'Alquines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] Signez en bas, per grat !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum